A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

A PHP Error was encountered

Severity: Runtime Notice

Message: Only variables should be assigned by reference

Filename: plugins/theme.php

Line Number: 399

Arougou Event | LE SPÉCIALISTE RANDONNÉE



Matériel du Surf
La combinaison :

La combinaison doit être adaptée à la température de l'eau, aux conditions météo, à la résistance du surfeur, son style, et à ses préférences.

Le choix de l'épaisseur du néoprène

C'est le premier choix à faire pour acheter une nouvelle combinaison, il se fait en fonction de la température de l'eau dans votre région. Il existe principalement trois épaisseurs chez toutes les grandes marques : 5/4mm, 4/3mm et 3/2mm.
​5/4 veut dire : 5mm sur le panneau avant de la combinaison (au niveau du torse), et 4mm sur le reste du corps. Ne pensez pas non plus être gêné par l'épaisseur de la combinaison, les évolutions de ses dernières années sont assez surprenantes, les combinaisons sont devenues plus souples et très légères.  

                     Graphique : Température de l'eau et épaisseur du néoprène
 
Le type du néoprène

Il existe plusieurs souplesses de néoprène, du standard au 100% stretch, cela influence le prix du produit. Si vous surfez de temps en temps du standard vous conviendra sans souci, par contre si vous y allez plus régulièrement, une combinaison souple vous aidera dans vos mouvements.

Le type de couture

Le type de couture Pour aller plus loin, c'est le type de couture qui fait la différence entre tous les modèles de combinaisons.

  • Les coutures basiques : sur les combinaisons premiers prix.
  • Les coutures flatlock : des coutures améliorées qui arrivent à être souple et qui restent plus confortable au niveau de la peau.
  • Les coutures cousues/collées : des coutures plus techniques qui empêchent considérablement les entrées d'eau à travers les coutures.
  • Les coutures collées/liquide tape : le haut de gamme, super souple, pas d'entrée d'eau et surtout une durée de vie rallongée pour la combinaison.
Autres notions à savoir

- Back zip : la fermeture éclair est au niveau du dos, c'est facile à enfiler, et selon les modèles c'est plus ou moins protégé des entrées d'eau, la grande majorité des surfeurs utilise ce système.
- Front zip : il n`y a pas de fermeture éclair ou très peu au niveau du col, la combinaison plus dur à enfiler et à enlever, mais on gagne en chaleur. Souvent apprécié des surfeurs confirmés pendant les jours de grand froid. ​

La planche
Les différents types de planches de surf

stand-up paddle (SUP), le bodyboard et le body surf. Chacune de ces disciplines utilise une planche de surf avec des dimensions foncièrement différentes. Les dimensions d’une planche de surf prennent en compte sa longueur, sa largeur et son épaisseur ce qui offre un large panel de possibilités pour fabriquer des planches.

• Shortboards :

: Une planche est considérée comme telle quand elle mesure entre 5’4” et 6’8” de longueur et 16” à 20” de largeur. On retrouve ces planches avec trois ou quatre ailerons. Les shortboards sont surtout destinés aux surfeurs les plus avancés du fait de la stabilité réduite et des possibilités offertes par ces planches.


• Fish :

Très répandu dans les années 70, le fish est une planche qui a un nose large et arrondi, un tail en « fish », aussi appelé swallow tail, et qui est généralement plus petit (entre 5’2” et 6’5”) et plus large (entre 18” et 24”) qu’un shortboard. Équipé de deux ou quatre ailerons, il a généralement un rocker peu prononcé, ce qui rend la rame facile, même dans les petites vagues, et permet de prendre de la vitesse dans les vagues moles.

• Gun :

Le gun est l’arme de prédilection des chargeurs de grosses vagues. Généralement d’une longueur comprise entre 7’ et 10’, il a un pin tail et un nose pointu. Ce shape permet de gagner une vitesse importante en ramant, d’amortir les gros take off, d'avoir une stabilité importante et un contrôle non négligeable même à grande vitesse.


• Longboard :

Le longboard est le shape originel du surf. Créé à Hawaii, il était d’abord fabriqué en bois et était relativement long. De nos jours, les longboards sont souvent compris entre 8’ et 14’ avec un nose arrondi, un volume important et un ou trois ailerons. Ce design offre une excellente stabilité ainsi qu’une rame facile pour la prise de vagues. Ils sont typiquement utilisés par des débutants du fait de cette stabilité qui en fait l’outil incontournable du néophyte. Néanmoins, son volume important ne vous offrira pas la possibilité de réaliser des virages serrés et des figures explosives telles qu’en shortboard. Mais, d’autres figures sont réalisables telles que les hang five et vous offrirons une nouvelle vision du surf.

• Malibu :

Les longboards étaient à l’origine appelés malibu mais il ressort une petite divergence aujourd’hui entre les deux. Les malibus sont plus petits et leur tail est plus fin que celui d’un longboard. De ce fait, les performances sont équivalentes même si vos virages pourront être un peu plus serrés du fait du tail. De même les “mini-malibus” restent sur un shape équivalent avec une taille inférieure à un malibu.

• Funboard :

Par définition, les funboards se situent entre le shortboard et le longboard en étant plus larges que le shortboard et plus petits que le longboard. Sa taille diffère entre 6’5” et 8’ avec un grand nombre de shapes différent. C’est un bon compromis pour obtenir une rame puissance, une stabilité tout en ayant une planche plus petite qu’un longboard. Cette planche est utilisable dans n’importe quel type de condition et sera intéressante pour évoluer du longboard au shortboard.

• Bodyboard :

Les bodyboards sont des petites planches rectangulaires en mousse dont on se sert pour surfer en restant couché. On l’utilise avec des palmes rigides sans lesquelles il est compliqué de prendre des vagues. Cette planche offre le meilleur moyen de découvrir la sensation de glisse sans danger. De plus, comme pour le surf, les bodyboardeurs font preuve d’une imagination débordante et de nombreuses figures existent lors d’une pratique plus pousser de cette planche.

Les accessoires du surfeur
  • Les tops néoprènes ou lycras, souvent en matériel hypertensible : T-shirt à mettre sous la combinaison ou à mettre avec un boardshort (biarrot).
  • La cagoule et les gants néoprène
  • Les chaussons
Les accessoires de la planche
  • Le leash : cordon qui raccorde la jambe du surfeur à sa planche afin d'éviter la perte de celle-ci en cas de chute, et dont la longueur est égale à la distance qui sépare le « nose » et le « tail » de la planche.
  • La wax : enduit constitué de paraffine qui permet une meilleure adhérence sur la planche.
  • Le pad : plaque qui permet une meilleure adhérence sur la planche.
  • Le set de trois ailerons : indispensable pour les planches, car sinon la planche vire complètement.